13 novembre 2006

Bas les pattes !

C’en serait presque burlesque si le sujet s’y prétait. A propos des cérémonies commémoratives du 11 novembre à L***, Ouest France écrit (13/11/2006) : « Les enfants savent les regarder dans les yeux, les anciens combattants qui ont vécu l’inimaginable (...) ». Il s’agit, on l’aura compris, de cette cinquantaine d’écoliers conduits au monument aux morts par des instits inconscients. Ce qu’on ne leur a pas dit, à ces enfants, c’est que les anciens combattants qui les encadrent, qui les ont même affublés d’un grotesque Tshirt siglé «... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 mai 2006

Commémorer pour mieux oublier

« Qu’un sang impur abreuve nos sillons ... », chanté par de tout jeunes enfants, des travaux d’élèves présentés dans une caisse à munitions, c’est ainsi que plusieurs établissements scolaires de L*** ont cru judicieux de commémorer le 8 mai 1945 (Ouest France, 09/05/06). Naïvement, je pensais que  ce jour était censé rappeler, en particulier à ceux qui n’ont pas vécu cette période, la disparition d’un régime raciste et totalitaire et la fin d’une guerre qui a fait 50 millions de victimes. L’hymne national, la caisse à munitions,... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
05 mai 2006

Madame la présidente, je vous fais une lettre

Le 8 mai prochain, comme chaque année un peu partout en France, des écoliers seront conduits devant des monuments aux morts ; encadrés par les anciens d’Algérie, ils chanteront la Marseillaise. Curieuse façon qu’on a, en France, de commémorer la fin du nazisme : un hymne de guerre, brutal et ridicule, porteur d’intolérance, des anciens combattants dont les exploits en Algérie ou en Indochine n’ont rien à voir avec la résistance au nazisme, soucieux de récupérer à leur profit la gloire d’une lutte à laquelle ils n’ont pas participé. Au... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2006

Anciens combattants ou rapatriés : faut-il choisir ?

Exit donc, l’article 4 de la loi du 23 février et les aspects positifs de la colonisation mais le silence, après le grand tumulte médiatique est-il entièrement justifié ? La Ligue des droits de l’homme (www.ldh-france.org) s’inquiète, dans une lettre au ministre de l’EN, rendue publique le 6 février 2006, de ce qui avait été fait « en amont de la loi », notamment de la création, en décembre 2003, d’un groupe de travail Education nationale/Anciens combattants avec la participation des rapatriés. Le secrétaire d’Etat aux anciens... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 janvier 2006

Chirac à l'Ile Longue, histoire à l'école

La semaine dernière, le président de la république a donc fait savoir qu’il n’hésiterait pas à employer l’arme nucléaire dès lors que « les intérêts stratégiques de la France seraient menacés », comprenez qu’on utilisera la bombe atomique – avec combien de victimes à l’arrivée ? – rien que pour permettre aux automobilistes français de continuer à faire le plein. Prendre en otage des populations entières, des populations innocentes, lorsque Ben Laden s’y livre, c’est du terrorisme, lorsqu’il s’agit de Chirac ou de n’importe quel chef... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 13:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 décembre 2005

Pour Mamadou, 8 ans...

Pour expliquer l’influence de Le Pen sur la société française, une idée fréquemment mise en avant consiste à en attribuer la responsabilité  à la paupérisation, au chômage, aux questions d’insécurité vues sous l’angle étroit de maintien de l’ordre policier. Le dernier sondage TNS Sofres sur « L’image du FN dans l’opinion » (rapidement évoqué dans Journal d’école du 15/12/2005) conduit pourtant à infirmer cette vision, à vrai dire confortable pour beaucoup : il suffirait donc de réduire le chômage, de faire régner l’ordre dans les... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

19 décembre 2005

Esclavage et colonisation dans les programmes scolaires

A ma connaissance et sauf erreurs ou oublis involontaires , les questions de l’esclavage et de la colonisation sont évoquées dans les programmes scolaires selon les modalités décrites ci-dessous. Les passages entre guillemets sont tirés de différents Bulletins Officiels de l’EN consultables sur le site du ministère. ECOLE ELEMENTAIRE cycle 3 Du début des temps modernes à la fin de l’époque napoléonienne – L’époque des découvertes : « la planète désormais accessible mais l’apparition d’une nouvelle forme d’esclavage ». ... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 12:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2005

Des historiens à mémoire courte

Jean-Pierre Vernant, Pierre Vidal-Naquet, on veut bien, leur vie, leur œuvre parlent pour eux mais pour les autres, on a des doutes : une vingtaine d’historiens viennent de signer une pétition « pour l’abrogation des articles de loi contraignant la recherche et l’enseignement de l’histoire » (Libération¸13/12/2005). Dans le colimateur de ces historiens célèbres et à la mode, la loi sur les effets positifs de la colonisation ; si la cause est louable, l’argumentation est incomplète et les motivations douteuses. Contrairement à ce que... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 novembre 2005

Quand les écoles célèbrent la guerre

La Marseillaise pour commémorer le 11 novembre ? Faire chanter par de tout jeunes enfants « qu’un sang impur abreuve nos sillons » comme s’il n’y en avait pas eu suffisamment, de sang, à abreuver les sillons de Verdun ou d’ailleurs ? C’est pourtant ainsi que deux écoles élémentaires de L***, répondant aux injonctions de l’administration académique, ont choisi de rappeler la guerre à leurs élèves (Ouest-France, 12/11/05). Ces commémorations historiques posent problème. Quel objectif vise-t-on au juste, en mettant en scène de cette... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 12:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 novembre 2005

11 novembre : commémorer ou célébrer ?

Comme chaque année, les écoles primaires sont sollicitées pour participer aux cérémonies commémoratives du 11 novembre. En fait, dans la plupart des cas, il s’agit pour les autorités de s’assurer de la présence de quelques enfants, sagement alignés, aux côtés des Anciens d’Algérie, sur la photo qui paraîtra dans la presse locale. Et puis, ça leur fait tellement plaisir, aux Anciens d’Algérie, de se voir ainsi regardés comme des héros par des enfants admiratifs : au moins, en s’appropriant les morts de 14-18, on évite les questions... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]